JCE du Mans

Journée Universelle des Droits de l'Enfant

Petit histoire de l'action : 

La Jeune Chambre Economique Française est l'initiatrice de nombreux projets soutenus par des organisations internationales. Parmi elles, la Journée Universelle des Droits de l'Enfant.
La JUDE est, en 1989, une action locale de la JCE de Romilly/Seine. Reprise par d'autres JCEL les années suivantes, puis par des JCE étrangères en 1993-94, elle est reconnue par JCI en 1995. La JCEF sensibilise des députés et obtient en avril 1996 - loi 96-296 - la reconnaissance du 20 novembre comme Journée Nationale des Droits de l'Enfant.

En 1998, à l'issue de la Conférence de Zone Europe qui se tient à Monaco, Son Altesse Sérénissime Le Prince Albert de MONACO accepte d'être porteur, devant l'Assemblée Générale des Nations-Unies, d'une résolution visant à la création d'une Journée Universelle des Droits de l'Enfant. Plus de 23 pays s'engagent à soutenir la démarche. En 2002, l'ONU inscrit le 20 novembre au calendrier des manifestations internationales commeJournée Mondiale de l'Enfance.

Objectif :

La JCE du Mans a un partenariat de 10 ans avec la Maison de l'Eau

Depuis 9 ans nous y plantons un arbre avec des écoles primaires. Sur chaque arbre est symbolisé un des dix droits de l'Enfant.

C'est l'occasion à chaque fois de faire travailler les élèves sur le droit de l'enfant concerné.

Le 9ème droit : 

« L'enfant doit être protégé contre toute forme de négligence, de cruauté et d'exploitation, il ne doit pas être soumis à la traite, sous quelque forme que ce soit. L'enfant ne doit pas être admis à l'emploi avant d'avoir atteint un âge minimum approprié ; il ne doit en aucun cas être astreint ou autorisé à prendre une occupation ou un emploi qui nuise à sa santé ou à son éducation, ou qui entrave son développement physique, mental ou moral.»